Quoi

Contexte

Le Lynx boréal (Lynx lynx) a disparu du Massif des Vosges au cours du 17ème siècle. Les causes de cette disparition sont communes à celles des autres populations européennes de lynx : chasse, piégeage, diminution de la densité de ses proies et modification des paysages. Au cours du 20ème siècle, l'évolution des législations européennes en vigueur a laissé place à un contexte écologique favorable au retour de l'espèce (reforestation, augmentation de la densité de proies, protection de l’espèce). Comme dans d'autres régions d'Europe de l'ouest où un retour naturel apparaissait compromis voire impossible, un programme de réintroduction a été organisé dans le Massif des Vosges entre 1983 et 1993. Au total, 21 individus (9 femelles et 12 mâles) ont été lâchés. Finalement, suite à la disparation de 9 lynx (braconnage, malnutrition, cause indéterminée) et à la recapture de 2 individus trop familiers, seuls 10 lynx ont participé à l’établissement du noyau de population vosgien. De plus, au cours de ce programme, des tensions sont apparues entre les différentes parties prenantes du fait notamment d'un manque de communication et de concertation accompagnant le retour de l’espèce. L'acceptation du retour du Lynx dans le massif ne faisant initialement pas l'unanimité, elle en est sortie d'autant plus fragilisée.

Aujourd’hui, l’état de conservation du Lynx dans le Massif des Vosges est critique. En effet, après s’être maintenue durant les années qui ont suivi les lâchés et avoir atteint une aire de présence régulière maximale avoisinant les 2.000 km2 en 2004, l’aire de présence régulière du Lynx dans le massif ne cesse de diminuer depuis 2005. En 2016, elle avoisinerait les 100 km2. Or, le Lynx est une espèce protégée et menacée d’extinction sur le territoire français. D'après l'IUCN, la population Vosges-Palatinat est en danger critique d'extinction. Le Lynx est également inscrit sur plusieurs listes internationales et européennes justifiant la nécessité d’une protection ou la mise en place de mesures de conservation sur l’ensemble de son aire de répartition. Dès lors, il apparaît nécessaire de mettre en œuvre des actions pour améliorer l'état de conservation du Lynx dans le Massif des Vosges.

La présence du Lynx dans le massif constitue un enjeu qui va bien au-delà des limites de ce territoire puisque c'est le maintien de l’espèce à l’échelle de l'Europe occidentale qui est concerné. En effet, localisé entre la forêt du Palatinat en Allemagne où un programme de réintroduction est en cours (Life+, 2015-2021) et le Massif du Jura qui accueille le cœur de la population française de lynx, le Massif des Vosges occupe une position stratégique au niveau ouest-européen en matière d‘échanges entre populations.

C’est dans ce contexte qu’a été initiée fin 2016 la rédaction du Programme Lynx Massif des Vosges (PLMV).

Objectif à long-terme

L’objectif à long terme du Programme Lynx Massif des Vosges (PLMV) est d’améliorer l’état de conservation du Lynx boréal dans le Massif des Vosges en travaillant prioritairement sur la coexistence avec les activités humaines (chasse et élevage) ainsi que sur l'habitat et la connectivité écologique (Jura-Vosges-Palatinat).

Aire géographique du PLMV

L’objectif du PLMV est d’améliorer l’état de conservation du Lynx dans le Massif des Vosges (entité géographique).

Afin de répondre aux besoins et enjeux de conservation du Lynx dans le massif, les actions pourront être conduites au sein d’un périmètre plus large (périmètre d’action).

Approche

Le PLMV s’inscrit dans une démarche concertée et partagée avec les acteurs du territoire mais aussi des régions et des pays limitrophes. Comme tout plan d’actions, le PLMV se décline en deux phases : une phase rédactionnelle qui aboutira à une phase opérationnelle. Actuellement, le PLMV est dans sa phase rédactionnelle.

Organisation de la phase rédactionnelle

Pendant la phase rédactionnelle, le travail de construction du PLMV et de concertation avec les acteurs se déroule en deux étapes :


Étape 1 (2016-2018) - Une synthèse bibliographique est rédigée par la cellule de coordination avec l’appui du comité de lecture afin de garantir une approche scientifique, technique, neutre et objective. Cette synthèse consiste à faire un tour d’horizon de la littérature sur le Lynx ainsi qu’un tour d’horizon des projets achevés ou en cours (en Europe, en France et dans le Massif des Vosges). Elle aboutit à l’identification des besoins et enjeux de conservation du Lynx dans le Massif des Vosges ainsi qu'à des pistes d'actions. Les documents produits sont soumis à l’approbation du comité de pilotage. Ils serviront de socle commun de connaissances et de réflexion pour les groupes de travail.


Étape 2 (2018-2019) - A l’issue de cette première étape, les acteurs du territoire, ainsi que des pays et régions limitrophes, sont invités à participer à des groupes de travail constituant le comité technique et scientifique du PLMV. La composition pressentie de ces groupes (validée en amont par le comité de pilotage) pourra être modifiée en fonction des demandes formulées par les acteurs invités. Ainsi, si un acteur souhaite participer à un groupe de travail où il n’a pas été identifié, il pourra le faire. Si la taille des groupes devenait trop importante (plus de 25 personnes), des compromis seront recherchés avec les acteurs.

Une fois leur composition établie, les groupes de travail seront invités à des ateliers. Au total, chaque groupe devrait se retrouver à l'occasion de 3 ateliers (sous réserve de la validation du processus de travail lors du 1er atelier ). Ces ateliers seront des lieux d'échanges pour aboutir à des actions concrètes, validées par consentement et où chaque acteur pourra être force de proposition et s'impliquer à son niveau. L'écoute des attentes et le respect des avis de chacun seront les fondements du fonctionnement de ces ateliers.


ATELIER 1 / JUIN 2018

Les principaux objectifs de cet atelier ont été :

    • la rencontre des acteurs des groupes et l'ouverture des échanges ;
    • la clarification de tout questionnement relatif au PLMV dont le rôle des groupes de travail ;
    • le partage des attentes, des inquiétudes, des espoirs des acteurs du groupe ;
    • la présentation du processus de travail envisagé avec le groupe pour discussion et validation.

A l'issue de ce premier atelier, la synthèse des connaissances, les enjeux et besoins de conservation du Lynx dans le Massif des Vosges et les pistes d'actions seront transmis aux groupes de travail afin d'être discutés lors de l'atelier 2.


ATELIER 2 / DEBUT 2019 - Contenu prévisionnel (atelier en cours de construction)

Lors de ce second atelier, les acteurs seront invités à émettre leurs avis sur les enjeux de conservation du Lynx dans le Massif des Vosges et sur les pistes d’actions identifiés pour leur groupe. Ils pourront formuler de nouvelles propositions avant de procéder à une validation des actions par consentement. Si de nouvelles actions venaient à être proposées, elles seraient soumis(es) dans ce cas à la validation du comité de pilotage à l'issue de l'atelier.

Cet atelier sera aussi l’occasion pour les acteurs de désigner les pilotes des actions et leurs partenaires associés. Ainsi, à l'issue de ce deuxième atelier, la cellule de coordination travaillera à la rédaction des actions avec les pilotes et leurs partenaires associés (fiche action).


ATELIER 3 / à confirmer à l'issue des ateliers 2

Le troisième atelier permettra aux différents pilotes d’actions de présenter à l’ensemble du groupe leurs actions avec les partenaires associés, d’en discuter avec les autres acteurs du groupe puis de procéder à leur validation (toujours par consentement).

Au besoin, d'autres ateliers pourront être organisés pour faciliter la progression des échanges et la construction des actions. A l'issue de la rédaction des fiches actions, celles-ci seront soumises au comité de pilotage pour ultime validation.

Avis consultatifs

A différents stades de son avancement, le PLMV sera soumis à l'avis consultatif de différentes commissions (CSRPN, CNPN, UICN, etc.) afin d'en assurer sa reconnaissance et sa légitimité auprès de différentes instances nationales et internationales de conservation de la nature.